Extrait de l’éditorial de M. Le Maire

Par Mr Lucien GUILLAUME

Echo de Dampmart – n° 58

 

" 1946 – 1996 "

A Dampmart, les premières équipes de filles et de garçons ont été formées en 1946 dans le cadre du patronage animé par l’Abbé NAIZON et entraînées par Louis TERROINE, et ce pendant de très longue années.

 

Rapidement un comité directeur a encadré ces sportifs sous la Présidence de Maurice HOUDART. Il comprenait comme membres : Lucien ARRIBAT, René CORNU, Émile DUMONT, Maurice HAUDOUIN, Georges LESUEUR, René PELLET, Louis TERROINE, Robert SIMONNET, Georges et Léon VAN BUTSELE.

 

La première équipe masculine était constituée de Robert AMSTALDEN, Jean CHARBONNIER, Antoine CHODA, André GONNET, Serge HOUDART, Claude HUGONET, Jacques LESUEUR, Louis TERROINE.

 

Les filles, un peu plus nombreuses, étaient placées sous la direction de Marie GUÉRIN : Ghyslaine ARRIBAT, Marguerite BORDE, Christiane CHODA, Suzanne DUMONT, Françoise LEMEUR, Micheline MESTRE (capitaine), Odette MOREAUX, Christiane PRIEUX, Monique QUEROT et Marie STEPHAN étaient des membres enthousiastes, appliquées et efficaces.

Au début, ces équipes rencontraient surtout les villages voisins, jouaient avec tout leur cœur et un moral d’acier leur permettait de compenser quelques manques de technicité. Il faut dire que le terrain de la Rue Gambetta n’était même pas nivelé lors de la création de la Jeunesse Sportive Dampmartoise. Jacques LESUEUR me rappelait qu’il fallait tenir compte de la pente lors des dribbles.

 

Une amélioration importante a été apportée en mettant le terrain de niveau, mais il était difficile de jouer sur une aire boueuse. D’ou l’idée de la recouvrir de mâchefer. Quand il faisait beau cette solution était acceptable, mais quand il avait plu, les joueurs prenaient une teinte foncée dont il fallait se débarrasser en fin de match. Comme il n’y avait pas de douches, les équipiers se lavaient dans l’abreuvoir de René CORNU situé en face !

 

C’est sous la présidence d’André VAN BUTSELE de 1964 à 1983 que la J.S.D. a su acquérir un renom important. André, technicien inné du basket, a su apporter aux équipes masculines des ambitions et des qualités de professionnels. Marie Louise HANNETON était l’âme des équipes féminines et s’acquittait de cette tâche avec énormément de dévouement et de chaleur.

 

 

Petit à petit les équipes de Dampmart ont remporté des championnats régionaux et plusieurs fois celui de Seine et Marne.

 

Les juniors se sont même attaqués à la Coupe de France.

Lors de la saison 1982-83, ils ont battu des équipes renommées comme Tours et Denain ; finalement, après un match acharné, ils ont dû s’incliner en quart de final à Troyes contre Graffenstaden.

 

D’un petit club sans grand moyen financier, André a pu faire monter dans des équipes de Nationale 1 : Bertrand et Marc VAN BUTSELE et Robert DURIGO. Bertrand et Robert ont été retenus pour jouer en Equipe de France. Les basketteurs et basketteuses de la JSD et de nombreux Dampmartois admiraient leurs vedettes locales à la télévision et les soutenaient par la pensé avec une ardeur exaltée.

 

La J.S.D. animait chaque année une kermesse dont la réputation allait au-delà de la commune afin d’alimenter les caisses du club.

 

Joueur prodigieux, entraîneur remarquable, dévoué au culte du basket, " Dédé " a cependant abandonné la présidence en 1983. Beaucoup ont regretté se décision.

 

Un peu désarçonné par ce départ, le bureau s’est réuni pour trouver des moyens de " survie ". Le club fut repris par les courageuses " 3 folles " : Marie-France GROS : Présidente, Monique GROS : Secrétaire et Nicole SANDRIN HAMARD : Trésorière. Jean-Pierre VAN BUTSELE, très occupé professionnellement, accepta les fonctions de secrétaire adjoint.

 

En 1984, Nicole SANDRIN HAMARD devint Présidente, Monique GROS le fut en 1987 et Jean-Pierre VAN BUTSELE accepta cette fonction en 1988.

 

Le dernier en date chargé des destinées de la J.S.D. est Philippe MILLOT qui est en fonction depuis 1993.

 

Forte de son passé, la J.S.D. est toujours en excellente santé, son dynamisme attire beaucoup de jeunes Dampmartois et Dampmartoises. Sa renommée est toujours importante dans la région, mais les aînés ont tendance à abandonner plus tôt la compétition. L’équipe dirigeante actuelle doit être épaulée, mais les bénévoles qui acceptent de se " défoncer " pour les autres sont de moins en moins nombreux.

 

Tous les bénévoles qui au cours de ces 50 années ont donné de leur temps représentent un nombre important d’anonymes qu’il faut remercier collectivement ; ils sauront se reconnaître.

 

Compte tenu de son passé prestigieux reposant sur les épaules d’un basketteur exceptionnel, André VAN BUTSELE, la J.S.D. doit continuer à garder tous ses espoirs de jeunesse car avoir 50 ans ce n’est plus être vieux en 1996.

ce site a été créé sur www.quomodo.com